L’EFT


Qu’est-ce que l’EFT ?

L’EFT, Emotional Freedom Techniques ou Techniques de libération émotionnelle a été fondée par le Docteur Roger Callahan et simplifiée par l’américain Gary Craig en 1995. C’est une méthode psychocorporelle par tapping, par tapotements, sur les méridiens énergétiques qu’utilise la médecine traditionnelle chinoise depuis plus de 5000 ans. Dérivée de l’acupuncture, plus précisément, la digipuncture, elle permet de neutraliser les réactions émotionnelles négatives comme la peur, la tristesse, la colère, le stress, les douleurs d’origine émotionnelle, etc … qui sont restées gravées à la suite de situations traumatiques vécues. C’est l’évocation de ces souvenirs associée au tapping qui font de l’EFT une technique psychocorporelle puisqu’elle est reliée à la fois à l’esprit et au corps. 

L’EFT, comment fonctionne-t-elle ?  

La technique consiste à tapoter doucement sur certains points spécifiques localisés sur les méridiens énergétiques tout en nous reliant par la pensée à ce qui nous pose problème. Le but est de parvenir ainsi à retrouver un équilibre énergétique des méridiens. Ainsi, le souvenir de l’évènement reste toujours présent, mais la charge émotive qui était associée, s’est allégée ou peut même avoir disparu. 

À quoi sert l’EFT ? 

Elle peut être définie comme une technique de gestion du stress et de la douleur et peut s’appliquer à un bon nombre de problèmes émotionnels et physiques dont voici une liste non exhaustive des plus courants : 

  • Les blocages associés au manque de confiance en soi comme le manque d’estime de soi, la difficulté de s’exprimer en public, les problèmes relationnels. 
  • Les peurs et les phobies. 
  • La gestion du stress, les troubles de l’anxiété, la dépression. 
  • Les syndromes de stress post-traumatique inhérents à des violences ou des agressions, à des abus, à des viols. 
  • Les addictions : l’alcoolisme, le tabagisme, la drogue, le jeu, etc … 
  • Les troubles du comportement alimentaire. 
  • Les troubles obsessionnels compulsifs (TOC). 
  • Les somatisations et les douleurs chroniques liées à l’émotionnel. 
  • Les troubles du sommeil. 

%d blogueurs aiment cette page :